Alex in Medialand

Historique

Programmes scolaires

Théories

Ressources

Bibliographie

Liens

Google News


Education aux Médias Media Education (Eng.) Medienerziehung (Deu.)

Tribune libre


Bernard Hennebert: un alibi ? Michel Collon: un cours indispensable Gwenaël Brees: le CSA en fête Michel Clarembeaux: dix ans après Lettre ouverte: pas d'improvisation !

email


Alex

Un mouvement international en faveur de l'Education aux Médias

Comprendre ses langages, aiguiser le sens critique et maîtriser les outils de communication

Tout le monde s'accorde pour promouvoir l'Education aux Médias tant à l'école que "tout au long de la vie". Et pourtant, en dehors de quelques pays, l'Education aux Médias ne parvient pas réellement à s'imposer dans les programmes scolaires. Le problème n'est pas simple. D'une part, les horaires de classe ne sont pas extensibles. L'introduction d'une nouvelle discipline se ferait donc au détriment d'un cours existant. Ensuite, la tendance libérale actuelle est à la dérégulation, à la libre concurrence. Or, un cours d'Education aux Médias, tout comme à l'Environnement ou à la Santé, suppose un geste politique fort qui transcende les clivages politiques. On pourrait croire la situation bloquée pour longtemps. Or, la Commission Européenne qu'on ne peut pas soupçonner de manoeuvres anti-libérales a pris plusieurs initiatives en faveur de l'Education aux Médias [1]. Elle souhaite désormais inciter les Etats membres à mieux intégrer l'Education aux Médias.

Le mouvement en faveur de l'Education aux Médias est probablement aussi ancien que les médias eux-mêmes. A ses origines, il s'agissait plutôt d'une initiation esthétique aux arts plastiques ou au cinéma d'auteur. Mais avec la place occupée par les médias dans notre vie quotidienne [2], il a pris une nouvelle tournure. Les questions esthétiques ont fait place à d'autres beaucoup plus pressantes. Considérant le temps moyen passé devant les écrans, les médias participent inévitablement à l'éducation des enfants. Hélas, cette "école parallèle" [3] n'inculque pas les valeurs qu'on apprend à l'école, et de plus, ses moyens de persuasion sont bien plus séduisants que les valeurs cardinales du travail et de l'effort. A juste titre, les enseignants et les élèves ressentent un décalage grandissant entre les objectifs généraux de l'Enseignement et le modèle de société renvoyé par les médias. Les éducateurs (enseignants, parents, responsables politiques, etc.) voient dans l'Education aux Médias un moyen de reprendre le contrôle d'un phénomène médiatique qui leur échappe. Certains pays, comme l'Angleterre, choisissent de mettre l'accent sur les représentations culturelles véhiculées par les médias et d'autres, comme la France, de réaffirmer les valeurs citoyennes pronées par la Nation.

L'Education aux Médias fait aussi l'objet de nombreuses recherches et publications universitaires. Cela tient au fait que l'Education aux Médias se situe à la croisée de plusieurs disciplines, non seulement en Sciences de l'Education ou en Sociologie mais aussi en Pédo-psychiatrie ou encore en Psychologie des Médias. Ici aussi, les recherches n'aboutissent pas à des résultats convergents car chaque discipline poursuit ses propres finalités.

Au-delà des débâts théoriques, les enseignants peuvent parfois se sentir démunis devant cette nouvelle "matière" pour laquelle ils sont peu ou pas formés. Pourtant, il existe du matériel pédagogique de qualité, et cela pour les différents niveaux d'enseignement. Avec internet, il est même relativement aisé de se les procurer. Tous ne requièrent pas des moyens sophistiqués ou des compétences technologiques. Pour les enseignants qui préfèrent une guidance, l'Education aux Médias est aussi un thème régulièrement abordé par les centres de formation continue. Sur ce site, les enseignants ou les formateurs pourront trouver plus d'informations sur ces ressources.

Alex




[1] Après avoir lancé une consultation publique et commandité une étude à l'Université Autonome de Barcelone en 2006, la Commission Européenne a adopté une Communication en 2007 qui marque un nouveau pas en faveur de l'Education aux Médias. [2] La télévision commerciale et la diffusion par satellite sont apparus au milieu des années 80. La libéralisation des télécoms (fin des monopoles) date du 1er janvier 1993 et la popularisation d'internet de la fin des années 90. [3] D'après le titre d'un livre de Louis Porcher paru en 1973.